DANGER AMALGAMES DENTAIRES

Publié le par wadna

Qui ne connaît pas la vérité n’est qu’un ignorant ; 
mais qui, la connaissant, la dissimule, celui-là est un criminel ! 
Bertolt Brecht

Le 31 août 2005, le Docteur Jean-Jacques Melet, fondateur de l’association NAMD, s’est suicidé à l’âge de 57 ans, mettant ainsi fin à son combat sur un problème majeur de santé publique : l’utilisation de mercure et d’autres métaux toxiques dans les soins dentaires.
Un nombre incalculable de Français sont intoxiqués par leurs amalgames dentaires et l'ignorent . Ils développent...tout au long de leur existence...des maladies en tout genre, de l'anodin au plus  grave "Cancers", sans faire le rapprochement avec ces Métaux Lourds que les dentistes leurs ont mis en bouche,sans précaution aucune et sans avertissements en ce qui concerne leur toxicité pour leur futur. 
Les dentistes font du déni,en matière de connaissances, de l'impact du Mercure sur notre santé et notre organisme.Le gouvernement Français contribue, a ce manque d'informations envers le Citoyen,a savoir que, le mercure des Amalgames Dentaires se diffuse partout dans notre corps et surtout,prend place dans le cerveau provoquant ainsi des dégénérescences neurologiques,là aussi,  du plus bénin au plus grave  "Alzheimer " .
Le monde médiatique est sous le joug de la répression gouvernementale, en ce qui concerne la dénonciation de ce Scandale Sanitaire comme l'a déja dénoncé  Corine Lepage en 2002, en insistant sur l'incompréhension d'un jugement fait a l'encontre du Dr Bruno Darmon , radié de l'ordre des dentistes a vie,pour avoir mis en garde ses patients du danger qu'ils encouraient en ayant en bouche, ces amalgames et ces dents dévitalisées,qui, pour les lois de la médecine antique à aujourdhui, prouve leurs effets néfastes sur notre santé.
Les journalistes craignant pour leur job ne se "mouillent " pas.A l'époque ;Corine lepage a traité les juges de " Sorcellerie " C'est dire l'importance de la chose .

Publié dans COUP de GUEULE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article